La compagnie

(Rudolph Laban et sa troupe Ascona-1914)

Cultiver un monde des possibles où imaginaire et réalité se marient.

Organiser des rencontres poétiques pour venir nourrir notre réalité quotidienne.

Sublimer les beautés de la vie et les souffrances du monde moyennant l’expression de la danse et du théâtre.

Rassembler notre communauté humaine autour d’un imaginaire commun lors d’un spectacle, d’un temps dansé.

Faire exister la danse comme un créateur de relations humaines.

Convoquer l’émerveillé qui habite en chacun de nous.

Considérer la danse comme un art de vivre, valorisant à la fois l’individu et le vivre ensemble.

Blanche Bonnaud

       Je découvre la danse en rencontrant les gitans Kalbelia du Rajasthan en 2010. Je me forme aussitôt et performe avec eux dans l’espace public : la rue ; De fil en aiguille, je me passionne petit à petit pour la danse sous toutes ses formes et me met en quête d’une danse qui serait mienne. Je continu de me former de retour en France en danse contemporaine sur Lyon à la Cie Désoblique et au conservatoire de Chambéry. En parallèle, je me forme au clown avec la Cie le bateau de papier. Dans l’intention de questionner et d’investir l’espace public, je danse avec la Cie Le cri de la fourmi dans Au marché et Expension. Je joue avec la Cie de rue l’Effet railleur dans Les derniers de cordés et dans Aladin à la deux à la trois, déambulation et spectacle clownesque. Je crée ma compagnie Sans Ceinture Ni Bretelles en juin 2017. Dans mes créations, j’interroge le vivre ensemble, le partage des espaces publics, le comment être seul ensemble, en plaçant le corps au cœur de mes expérimentations poétiques. Je rejoins la Cie Ru’elles en septembre 2018 avec laquelle je continue ma démarche de recherches artistiques dans l’espace public. Parallèlement à mes créations et à mon travail dans d’autres compagnies, j’enseigne la danse Kalbelia et je donne des ateliers de danse parents enfants. En janvier 2019, je co-fonde le collectif Art d’Corps qui a pour but la promotion de la danse sur Chambéry et la création d’un entrainement régulier du danseur.

« Danser me procure une joie profonde que j’aspire à partager.

La danse a un pouvoir, celui de réunir les êtres harmonieusement »

Blanche

Compagnie Sans ceinture ni bretelles
Association créée en juin 2017 à Chambéry.
La compagnie a pour objet, la création, la diffusion et la production de spectacle vivant.

(Mary Wigmann)